crise financière covid19

Comment retrouver de belles performances financières post-COVID ?

Il y a de nombreuses entreprises qui au-delà des conséquences de la COVID19 pensent aux belles performances réalisées l’année précédent cette crise. Il faut effectivement voir l’après de façon positive, car peut-être que la croissance sera très vite à nouveau au rendez-vous. Ce qui signifie que l’on pourrait parler à nouveau de belles performances financières comme celles présentées par Matthieu Malige pour la société Carrefour.

De l’espoir pour une reprise économique rapide

Une sortie de crise est toujours difficile à cerner, on ne peut s’aventurer dans l’annonce de chiffres prometteurs. Cependant, la reprise économique quand elle sera là devrait probablement être exponentielle dans certains secteurs. On peut d’ores et déjà imaginer que lorsqu’un vaccin sera trouvé, nombreux secteurs d’activités pourront se débrider. On pense notamment au tourisme et plus particulièrement aux compagnies aériennes.

On peut également compter sur la relance de l’an passé (certes stoppée par un confinement et une crise sanitaire aux nombreuses restrictions), car les français ne vont pas épargner indéfiniment. L’espoir existe bel et bien, la reprise économique aura lieu, espérons-le le plus rapidement possible.

En attendant il y a le e-commerce

Dans l’attente d’une reprise à la vie normale, les entreprises misent sur le e-commerce. C’est effectivement une bouée de sauvetage pour certaines sociétés, une manière de récupérer la perte en magasin. Par ailleurs, certaines entreprises ont grâce au e-commerce pu développer leur chiffre d’affaires. C’est paradoxal, la crise de la COVID19 fait des heureux, tant mieux pour ces nouveaux e-commerçants. Comme on dit pour réussir dans le commerce il faut savoir répondre à la demande au moment où elle en fait la demande. Lorsque la France a été confinée, les français se sont tournés vers la vente en ligne, même pour faire leurs courses. Les hypermarchés comme Carrefour étaient prêt, c’est ce que Matthieu Malige expliquait aussi.

Le e-commerce c’est lui qui sauvera peut-être des entreprises. Force est de constater que c’est ce que l’on critiquait avant que l’on apprécie maintenant. Cette crise sanitaire a radicalement changé le profil des consommateurs. Il faudra en tenir compte si l’on veut à l’avenir retrouver des belles performances financières.